Stage Alenya 2018

Du premier au 04 mars 2018 avait lieu le traditionnel stage à Alenya, à quelques kilomètres de Perpignan.

Cette année peu de représentants de l’UC31 seulement 4 personnes Dominique C,  Dominique N, Francis et Eric.

Dominique et Eric avaient prévu de faire les 4 jours mais devant les prévisions météo déplorables du jeudi 01 mars, ils ont décidé de décaler leur départ du matin à l’après midi. Sur la route ils ont rencontré une quantité incroyable de camions bloqués suite aux intempéries sur la région de Montpellier. Au final les autres stagiaires ont bénéficié de conditions plus que clémentes pour ce premier jour de stage, avec du soleil , de très beaux paysages et seulement un léger crachin pour accompagner les trois derniers kilomètres de la sortie. Dominique et Eric ont tout de même profité du pot d’accueil et de moules frites pour le dîner.

Le vendredi 02/03 Francis et Dominique sont arrivés de bonne heure pour participer à la sortie prévue avec comme point d’orgue Força Réal, cette ex-forteresse royale situé à 507m d’altitude. La route s’y cabre jusqu’à la fin avec des pourcentages terribles sur les derniers hectomètres. Au programme 120 kms et près de 1400 m de D+. Le départ dans les faubourgs de Perpignan nécessite une attention accrue pour éviter les pièges de la circulation. Mais rapidement le peloton d’une cinquantaine de cyclistes trouve des routes plus calmes. Celui-ci encadré par une voiture ouvreuse en avant du peloton et un camion balai. La voiture ouvreuse porte les sacs où nos vaillants cyclistes ont placé leur musette pour la pause. Et la voiture balai permet aux plus malchanceux de trouver des roues et pour réparer de malheureux incidents mécaniques, comme Dominique N qui a inauguré le bal après une quinzaine de kilomètres. Le vent freinera toute velléité d’échappée, il est défavorable durant notre progression jusqu’aux contreforts de Força Réal. Eric passera la journée derrière les meilleurs dans les côtes, Dominique C suivant de près tandis que Dominique N et Francis suivent tranquillement avec le reste du peloton.  La descente rapide de Força Réal va faire un peu de dégât, Francis et un coureur de Roquette ratent le départ du peloton en bas de la descente. Le vent a tourné pendant la pause casse croûte et il est de nouveau de face. Malgré çà le peloton est lancé à vive allure jusqu’à nos logements. Dominique N retrouve des couleurs, Dominique C et Eric s’accrochent dans le paquet jusqu’au bout. Francis va galérer dans le vent et finira dans le camion pour faire passer ses crampes.

Une bonne bière permettra d’hydrater nos coureurs avant le poulet Curry au menu du soir, suivi par une visite de cave.

Samedi 03/03 le départ est à Fitou pour une balade de près de 125 kms et 2000m de D+. Le soleil joue à cache-cache avec les derniers nuages qui ont arrosé la région pendant la nuit. Mais rapidement il prendra le meilleur et la sortie se déroulera sous un magnifique ciel bleu. C’est donc sur une route mouillée que le peloton s’élance sur des routes très peu fréquentées. Les paysages sont magnifiques. Les crampes de la veille sont oubliées, et même si la tentation de s’arrêter à Fontjoucousse pour déjeuner est grande, nos vaillants cyclistes s’acharnent sur leur machines pour suivre le peloton. A la faveur des crevaisons des plus forts, Francis en profite pour s’échapper par l’avant. Dominique N, Dominique C et Eric restent groupés et progressent à bonne allure, les rôles sont inversés par rapport à la veille et c’est Eric qui s’accroche aux moyeux des Dominique (s) pour ne pas lâcher les bonnes roues. Le retour traditionnel par les éoliennes, toujours difficile mettra en lumière l’opiniâtreté de Dominique C qui va faire le train pendant de nombreux kilomètres. Nos quatre compères profiteront d’une bière bien méritée après tous ces efforts. Dominique C et Francis rentrent sur Toulouse, laissant Eric et Dominique N profiter des lasagnes au menu du samedi.

Le dimanche 04/03 a lieu la traditionnelle sortie de fin de stage jusqu’au pied de la tour Madeloc en passant par le bord de mer, Argelès, Collioure, Port-Vendres et Banyuls, 72 kms et près de 1000m de D+. Eric en forme de bon matin mène le train sur la route côtière jusqu’à la plage de Paulilles.  Le ciel est plus gris que les jours précédant, mais la pluie épargnera nos coureurs. L’ascension vers la Madeloc redonnera des couleurs à Dominique N, Eric lui paiera les efforts des 2 jours en coinçant sur le deuxième tiers de l’ascension. Dans la descente Dominique partira en fumée, enfin son boyau… mangé par les patins de frein… Une fois la roue réparée le trajet jusqu’au Mas Blanc se déroulera à vive allure au milieu du peloton.

Ce fut trois jours de vélo intense mais dans de très bonnes conditions tant météorologique, que logistique (repas, couchages, accompagnement des sorties…). Un très bonne expérience qui permettra à nos cyclistes de bonne performances sur leurs objectifs de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *