Championnat d’Occitanie 26/09/2021

Les championnats d’Occitanie se déroulent à Bazus. Territoire bien connu du club on doit y passer quasiment à chaque sortie dominicale. Mais ici il n’est pas question de sortie entre amis, c’est un championnat avec un maillot à gagner pour l’année. Le circuit d’un peu moins de 11 kilomètres est plutôt vallonné avec 2 bosses. Le temps est ensoleillé, le brouillard du matin s’est levé. Le vent de Nord-Ouest sera de face sur la longue portion de plat du trajet retour.

En catégorie Super Vétéran, ce sont environ 40 coureurs qui sont alignés au départ, avec sept tous à parcourir.

Au premier tour, Pierre Mourlanette part en solitaire. Derrière Vincent Nicomette et un coureur du Boulou sortent en duo pour tenter de le rejoindre. Dans le deuxième tour, Christian M sors seul, vent de face sur la partie retour du circuit. L’effort n’est pas inutile il rentre sur le duo qui n’a toujours pas rejoins l’échappé. L’entente n’est pas trop bonne. Alors que Christian essaie de retrouver son souffle, Vincent lui reproche de ne pas prendre de relais, et reproche à Christian d’être rentré sur eux trop facilement. Le 2 coureurs ont un vif échange sur le sujet, mais finissent par reprendre l’échappé à l’entame du troisième tour, dans la grande descente à la sortie du village. Le groupe de 4 enchaîne la bosse suivante et Vincent Nicomette attaque. Christian revient sur lui et lui explique que ce n’est pas comme ça qu’il faut faire si ils veulent creuser l’écart. Après ces échanges de points de vue Christian songe à se relever. Les relais s’enchaînent, mais petit à petit, Pierre commence à sauter son tour de temps en temps. Finalement, à la fin du quatrième tour, le petit groupe est repris par le peloton, enfin ce qu’il en reste, à peine plus de 10 unités. C’est une quinzaine de coureurs qui attaquent regroupés le 5ème tour. Christian reste dans les roues pour récupérer de ses efforts. Mais dès la première bosse les attaques se multiplient. Christian s’accroche comme il peut, mais il peine à suivre le rythme. Patrick Andorra du club d’Empalot profite de l’aspiration de la moto ouvreuse et prend quelques mètres sur la grande ligne droite juste après l’étroite descente. Derrière ça ne roule plus tout le monde coupe son effort et le fuyard prend le large. Il gagnera en solitaire avec quelques mètres d’avance la course. A la fin du 6ème tour dans la bosse de l’arrivée Christian est victime d’une terrible crampe à la cuisse droite. Cette crampe est de plus en plus vive et il ne peut plus pédaler normalement. Il est obligé de couper son effort. Il doute parviendra-t-il à finir la course. Après quelques étirements, la crampe passe. Il rentre comme il peut dans le peloton. Dans le dernier tour, le groupe, usé par la fatigue ne flingue pas trop dans la bosse après le village. C’est surtout sur le plat que cela flingue mais bien calé dans les roues Christian arrive à suivre le maigre peloton. Vient l’ultime ascension du parcours, Françis Roger (club le Boulou) place un démarrage violent et laisse tout le monde sur place. Il terminera second de ce championnat. Deux coureurs (Emmanuel Lieutier qui était avec Christian dans l’échappée et Andrew Pendery) prennent quelques mètres. La crampe de Christian revient et l’oblige à finir sa course en roue libre. Frédéric M en profite et passe Christian sur la ligne 5ème et 6ème, pas si mal au vu du déroulé de la course.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.