La Jalabert : 18/08/2019

La traditionnelle cyclosportive tarnaise estivale, La Jalabert, a lieu le 18 août cette année.

Ils sont 3 au départ sur la Nicolas de 88kms et 1886m de D+, Lucie, Claude et Mathieu.

Lucie n’est pas encore en vacances elle est toujours affutée. Claude lui s’est inscrit la semaine précédente sans réelle ambition. Mathieu lui continue sa découverte des cyclosportives montagnardes. Le parcours démarre directement sur l’ascension du Pic de Nore par les Yes, Puis c’est Roquefère, la descente de Font Bruno et enfin le retour à Mazamet. Le vent est bien présent au départ, fort avec de belle rafale à plus de 60 km/h.

 

Lucie part un peu plus tranquillement que l’année précédente, et cette fois depuis l’arrière du peloton. Dès le début, la route monte en faux plat, et très rapidement c’est le pic de Nore. La montée est plutôt agréable, à l’ombre, à part trois virages en plein soleil. 

Lucie commence à remonter les différents groupes et au bout de plusieurs kilomètre trouve un cycliste qui monte à son rythme. Ils resteront ensemble jusqu’à la fin.

De son côté Claude a de bonnes sensations, tout comme Mathieu.

La descente se passe bien, puis cela enchaîne directement avec la montée à Roquefère. Devant Claude enchaîne la montée à Roquefere sans trop de soucis. Lucie continue sa route avec son équipier improvisé. Mathieu a toujours de bonnes sensations dans les jambes par contre il devra se contenter du petit plateau. En effet le dérailleur avant est inopérant. Après Cubservies, les deux gros morceaux de la journée sont passés, mais il reste la partie alternant de faux plats montants, faux plats descendants, avec le vent de face. Lucie s’accroche comme elle peut. Elle voit son compagnon de route filer, mais heureusement, il n’est pas à l’aise dans les descentes et Lucie le rattrape à chaque fois. Par contre pour Claude ça se complique les crampes apparaissent après 2h30 d’efforts. Il doit lever le pied.

Vers les martyrs, Lucie est informée par un spectateur qu’elle est deuxième. Lucie se doute qu’elle est dans les premières mais c’est toujours compliqué de se situer réellement. Du coup, cela lui donne un coup de boost, plein gaz, elle continue de relayer avec son équipier du jour, et pour la descente c’est plein gaz.

Mathieu bloqué sur le petit plateau ne peut appuyer pour profiter du relief.

Arrivés à Mazamet, après une partie de vent favorable, c’est l’occasion de reprendre une grosse rafale à 500 mètres de l’arrivée. Claude termine en un peu plus de 3h26, 6ème de sa catégorie. Lucie arrive 3 minutes derrière, et le speaker confirme qu’elle est deuxième à 9 min derrière Claudia Carceroni (multiple championne du monde), et devant la championne de France Espoir. Mathieu arrive 20 minutes pile après Lucie, retardé par son ennui de plateau.

Lucie est donc seconde au scratch et première de sa catégorie ! Bravo !

Laisser un commentaire