Bôo-Silhen Jour 4

Grise mine ce matin, il a plut une grande partie de la nuit. Et ce matin la pluie joue les intermittentes du spectacle. Chez nos 7 protagonistes (Claude est parti en fin d’après-midi hier)  ce n’est pas la grosse motivation au petit déjeuner.

Pourtant la soirée de la veille s’était plutôt bien passé avec le fameux rôti de Bôo-Silhen. Malheureusement Dominique N. est absent. Mais il n’a pas oublié ses camarades grimpeurs et par texto ils ont reçu la recette. Alors Alain D. allume le barbecue, Michel l’entretien, et Dominique C. caresse avec le gros sel le rôti acheté par Jacques un peu plus tôt dans la soirée. Un vrai travail d’équipe ! La dégustation sera aussi un travail d’équipe, avec une bonne bouteille comme indiqué dans la recette…

Au petit déjeuner les discussions vont bon train Alain M. est le plus motivé, Eric B. aussi. Normal il reste du jambon de pays… Au final ce seront 5 membres de l’UC31 qui courageux ou inconscient décident d’enfourcher leur bicyclette pour affronter les éléments. Michel et Jacques préféreront la marche, et 10 kilomètres seront ainsi parcourus.

Le club des 5 un peu fous est prêt au départ, par contre depuis un moment les discussions vont bon train pour choisir le programme. Un tour de vallée avec un bout d’Hautacam pour les uns, le Soulor pour les autres, ou encore le col de Bordère… Bref en avant sur la piste cyclable sous la pluie… Le gave a perdu sa belle couleur laiteuse bleue, pour une teinte café au lait.

Argeles-Gazost, le groupe décide de quitter la piste en direction du Soulor. Après quelques hectomètres d’ascension à la sortie de la ville les organismes surchauffent. Dominique et Eric B. s’arrêtent enlever l’imper. Les Alain et l’autre Eric le feront au début du replat, la pluie s’est calmée. Sur le faux plat menant au pied du Soulor c’est Alain M. toujours sous Jambon de Pays qui mène l’allure.

Alain M. s’arrête au pied pour une escale technique, les 4 autres entament l’ascension tambour battant. Vu la météo peu de risque de rallonger le parcours. A 4 kilomètres du sommet la pluie redouble, une vraie averse ! Dominique s’arrête bâcher. Alain D. perd ainsi son point de mire. Eric LC. arrive au sommet le premier, la pluie a cessé. Dominique et Alain D. arrivent peu après, suivi par Eric B. Pas d’Alain en vue.. ah si un cycliste énergique debout sur les pédales qui termine en trombe l’ascension, mais il est en noir et rose, le jambon ? Finalement non c’est un jeune et fougueux espagnol.

Le froid n’est plus supportable Dominique donne le top départ pour la descente. Elle sera prudente la route toute neuve est détrempée. Pas d’Alain en perdition dans la montée. Il aura fait demi-tour ?

Regroupement en bas, et Eric LC mène bon train pour ramener tout le monde à bon port. Un retour rapide permet de se réchauffer… 43 km et 1100 m de D+ pour ce dernier jour.

Arrivé au gîte Alain M. est déjà là. Après son escale il a fait demi-tour et un détour pour grimper le col de Bordère.

Nos amis auront juste le temps de charger les voitures avant le retour de la pluie. Un déjeuner plus tard, la pluie est toujours là, les essuies-glaces ne chômeront pas au retour.

Malgré ce dernier jour pluvieux nos amis auront bénéficié de conditions météorologiques nettement meilleures que les prévisions ne le laissaient envisager. Un bon séjour, plein de convivialité, d’ascension, et de Barbecue… rendez-vous l’an prochain.

2 réflexions au sujet de « Bôo-Silhen Jour 4 »

  1. Un vrais et bon reportage
    Merci Eric de nous avoir fait vivre votre séjour montagnard et arrosé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *