St Thomas 7/04/2019

En ce premier dimanche d’avril, c’est à St Thomas que l’on retrouve nos petits camarades coursiers. Le circuit de plus de 12 kilomètres est difficile. Plus de 120m de D+ à chaque tour. La moitié du circuit est plate ou presque, la ligne d’arrivée se trouve au milieu de ce segment. L’autre moitié comprend une belle descente de 3 kilomètres suivie d’une côte en 2 marches de même distance. Les 2 morceaux sont suffisamment pentus pour que certains concurrents passent le petit plateau.
Pour représenter l’UC31, nous retrouvons Jean-Olivier, Christian, Frédéric, Christophe, Claude et Alain T.
La croustillante anecdote du jour est pour Christian. Bien décidé à faire gagner son camarade Frédéric après sa victoire à Cap Découverte, Christian arrive sourire aux lèvres pour son inscription en 4ème catégorie. Là, les commissaires lui expliquent qu’il s’est trompé de table et qu’il doit aller voir du côté des 3ème catégorie. En effet, d’après le règlement FSGT tout coureur qui a demandé de descendre de catégorie remonte systématiquement après une victoire. Christian a beau expliqué qu’il n’a couru qu’une course l’an dernier, rien n’y fait. Christian devra s’aligner en 3ème catégorie. Comme le week-end dernier il va devoir faire la course sans équipiers.

En 2ème catégorie Jean-Olivier et son remarquable vélo vert sont aussi les seuls représentant du club. La course démarre très vite et une première échappée se forme en haut du mur de Saiguède. Le peloton revient à la fin du deuxième tour mais une nouvelle échappée de 7 coureurs repart et prend jusqu’à 1 min. A l’amorce du 6ème tour, le peloton revient à 30 secondes et Drussian revient seul sur les échappées. Le peloton continue de se rapprocher et dans le dernier passage du mur de Saiguède, plusieurs coureurs accélèrent, Jean-Olivier s’accroche et la jonction est faite moins d’un kilomètre plus loin. C’est une quinzaine de coureur qui se retrouvent à l’avant. Mais un coureur est parti seul devant et il ne sera pas repris. Un regroupement général, avec l’arrière garde du peloton s’opère à 2 kilomètres de l’arrivée. A partir de là ça commence à frotter pour la seconde place. Drussian tente une dernière fois de partir, il sera repris à 100m de la ligne.
Au sprint, après 85 km et 980m de D+, Jean-Olivier est un peu court, le sprint n’étant pas sa spécialité, Il doit se contenter de finir dans le peloton aux alentours de la vingtième place.

En troisième catégorie nous retrouvons Christian, qui découvre de nouveaux adversaires. Ils sont 35 dans ce peloton. Le peloton part là aussi très vite, la première descente, pas trop dangereuse heureusement, se fait à une allure vertigineuse, 79 km/h. C’est pour rassurer notre coureur seul, sans ami, au milieu de ces fauves. La première bosse est grimpée, là aussi, très vite. Christian a choisi le petit plateau, et se retrouve avec les jambes autour du cou. Ça, combiné avec un changement d’heure pas complètement digéré, L’après-midi risque d’être difficile. Christian décide donc de rester bien à l’abri dans le paquet, en attendant que les jambes reviennent de Cap Découverte. La seconde descente se fait sur une route humide, voir mouillée, suite à une averse passagère. Devant Christian, deux coureurs se touchent font un écart, Christian freine, ça passe, ouf ! Mais devant ils ont pris plusieurs longueurs d’avance, Christian doit fournir un effort pour revenir dans le peloton. Dans cette course les échappées se font par l’arrière. Sur ce parcours exigeant, le peloton égrène les coureurs un par un. A l’avant les échappées de 3 à 4 coureurs essayent de sortir mais sont systématiquement reprises par le peloton. Des équipes bien organisées et bien représentées cadenassent ce dernier. Christian reste dans le paquet, les jambes sont toujours au fond de la mine. A chaque tour, dans la bosse, Christian cherche la meilleure façon de monter le mur de Saiguède. Soit trop en force, soit trop souple, mais toujours dans le paquet, c’est bien ça l’essentiel ! Finalement, à trois tours de l’arrivée, 4 coureurs arrivent à sortir du peloton. Ils ne seront plus revus. Dans l’avant dernier tour, les jambes de Christian sont de retour du Tarn. Le peloton maigrelet arrive pour la cinquième place. Nardo du TOAC sort à 800m de la ligne, il prend quelques mètres d’avance. Christian sort à son tour, comme dans le cratère, dépose Nardo et continue vers la ligne les jambes en feu. Las, 4 coureurs le saute sur la ligne, 9ème place pour Christian, mais une belle course d’attente dans la catégorie supérieure.


En 4e catégorie, deux coureurs de l’UC31 sont au départ : Christophe C et Frédéric M. Les 2 premiers tours sont rapides mais à un rythme irrégulier. Toutes les tentatives d’échappée sont annihilées par un peloton qui ne veut laisser partir personne puis qui se relève dès que les fuyards sont repris. La bosse de Saiguède est montée à bloc lors du 3e tour et Frédéric parvient en haut avec 6 autres coureurs. Le trou semble être fait mais le peloton revient encore. Au 4e tour, rebelote : la bosse de Saiguède se monte vite et nos deux coureurs, Christophe et Frédéric, sont devant dans un groupe d’une dizaine d’hommes. Mais, une fois de plus, le peloton revient. Après quelques escarmouches, Frédéric va chercher un coureur qui tente une sortie vent de face. Le coureur se relève, pas Frédéric. Il reste 27 km (un peu plus de 2 tours de circuit) et le peloton ne réagit pas tout de suite. Une fois la ligne d’arrivée franchie, Frédéric profite du vent de dos pour tout donner, en mode « contre-la-montre ». Il accentue son avance mais le peloton le garde en point de mire. Les contre-attaques sont étouffées par Christophe qui décourage les adversaires et les à-coups du peloton profitent ainsi à Frédéric qui fait le trou et s’impose en solitaire. Après un gros travail d’équipe en faveur de Frédéric (à charge de revanche !), Christophe finit dans le peloton.


En cinquième catégorie Claude et Alain T nous représente. Chacun dans une quête différente. Claude s’est mué en calculette roulante. Le maillot du challenge de printemps en tête. Après avoir laissé partir le futur vainqueur après seulement un kilomètre de course, Claude reste sagement dans le peloton à surveiller ses adversaires pour le beau maillot bleu. L’échappée est maintenant à 1m30 devant le peloton. Claude en profite pour montrer son nez en tête du peloton à la recherche d’une place synonyme de points. Dans l’avant dernier tour, face au vent, fait une tentative vite avortée. Le principal rival de Claude tente lui aussi de prendre la poudre d’escampette. Claude saute aussitôt dans sa roue. Ils se relaient et finissent à la deuxième et troisième place. La troisième troisième place pour Claude. Objectif atteint pour Claude qui consolide sa place.


Bravo messieurs ! Beau week-end encore pour l’UC31.

Quelques photos pour admirer nos champions

D’autres photos par ici :

https://photos.google.com/share/AF1QipPlZt8fm0w5tVsfVpn2XoKsoVIxV_QAxLiDKXRhntt92zBADym-3mRV79rdKqUysg?key=QnlfQjlvY1p0WHY3TzhaM21sS216c0hrMDZreExB

http://www.claraccommingescyclisme.fr/2019/04/08/photos-de-saint-thomas/

Laisser un commentaire