Championnat de Haute-Garonne – Bazus – 2/06/2019

Le championnat de Haute-Garonne se déroule cette année sur le circuit de Bazus. Il s’étire sur 10 kilomètres, et 2 bosses s’enchaînent l’une avant et l’autre après Bazus, avant de redescendre sur la longue ligne droite le long du Girou. Avant la course Christian M suggère à Dominique N d’enlever un tour de circuit aux Espoirs, Seniors et Vétérans, 8 tours au lieu de 9. En effet il fait très chaud, les premières chaleurs de l’année, le circuit est difficile et le vent d’Autan bien présent, la sélection va se faire naturellement par l’arrière. Après discussion avec les commissaires, l’idée fait son chemin et les commissaires suppriment un tour aux espoirs, seniors et vétérans.

 

Dans la première course où les coureurs des catégories Espoirs, Senior et Vétéran on retrouve Aurélien (Espoir), Guillaume (Senior) et Jean-Olivier (Vétéran).

Le départ est rapide malgré la chaleur et le vent. Le peloton s’étire, Aurélien lui observe durant les premiers tours, caché dans le peloton en prenant soin de monter souple les bosses (petit plateau de 39 dents). Il s’agit de s’économiser, les conditions atmosphériques usent les organismes. Des échappées sortent mais elles sont rapidement reprises. Aurélien attaque une fois mais se relève car il juge que c’est inutile. A trois tours de l’arrivée, la deuxième bosse après le village de Bazus est montée très rapidement. Aurélien est maintenant aux avants postes du peloton. Au sommet de cette bosse et avant de tourner à droite sur la petite route, où son père garde le carrefour, il place une attaque vive. Christian croit le voir se replacer en tête pour récupérer le bidon qu’il a en main. Que nenni c’est une attaque, une vraie, pour démarrer un raid solitaire à 3 tours de l’arrivée. Son avance grandit au fil des tours, il a bien géré les premiers tours. Au final il gagne la course en solitaire devant les seniors avec 2 minutes d’avance. Il faut souligner la préparation pour cet exploit, en effet il a parcouru 1800 kilomètres depuis le début de l’année, c’est sa troisième course de l’année, bref il a su garder beaucoup de fraîcheur. Ou alors il a su exploiter ses qualités (héréditaires ?) sur un circuit rendu encore plus difficile par les conditions météorologiques pour devenir champion Haute Garonne… En tout cas un grand coup de chapeau pour le numéro et un immense bravo pour le maillot !

 

Dans l’autre peloton les Super Vétérans et les Anciens partent ensemble, faute de participants en nombre suffisant (21 au total pour les 2 catégories). Pour l’UC31, Alain T et Frédéric en Super Vétérans, Claude et Michel V en Anciens sont au départ.

Après un round d’observation, Mourlanette du TOAC attaque et prend une bonne avance. Derrière le peloton s’étire dans la catégorie Ancien seul Claude et Fedou arrivent à suivre le rythme de ce premier groupe. Fava, Cenac et Frédéric se relaient en tête du peloton pendant un tour pour reprendre le fuyard et ils le rejoignent bien aidés par un autre coureur du TOAC, Laffargue, dont le sens tactique a échappé à tout le monde, sur le coup ! Dans la foulée, Fava attaque sur le plat, Frédéric est le premier à réagir avec un temps de retard, il tire le peloton pendant quelques centaines de mètres, s’écarte en espérant un relais mais les 3 coureurs du TOAC qui ont pris sa roue ne prennent pas de relais. C’est l’instant choisi par Cenac pour contrer et rejoindre Fava rapidement. Suite à l’effort précédent, Frédéric hésite, les jambes et le souffle sont courts (la chaleur ? la fatigue suite aux 140 km des deux courses du jeudi précédent ? une baisse de forme ?) et cette hésitation lui sera fatale. Les deux hommes de tête sont costauds et s’entendent bien alors que, derrière, le petit peloton qui va s’amenuiser au fil des tours ne roule que par à-coups. A-coups fatal à Fedou qui va lâcher dans le troisième tour. 2 coureurs du TOAC, Mourlanette et surtout Laffargue, ne font que des attaques boomerang et désorganisent ainsi tout espoir de poursuite. Finalement, Frédéric qui a tout de suite compris que c’était perdu, se concentre sur son groupe pour aller chercher le podium malgré les jambes très lourdes et la déception d’avoir raté le coche. Claude fait l’élastique dans le quatrième tour, ça roule vite. Il est à la limite et finalement lâche le groupe à la fin du quatrième tour. Il reste 2 tours, il est seul mais devant. Alors il s’emploi pour maintenir le rythme et rester devant et éviter que les anciens soient ramenés par le reste du peloton de Super Vétéran. Pas de danger, ses adversaires sont à plus de 5 minutes, et point de jolie ardoisière pour le lui indiquer. Michel V a fait le boulot en créant les trous aux bons moments.

Dans la dernière bosse à 1 km de l’arrivée, Mansas (Balma), qui n’a pas pris un relais de la course, attaque. Frédéric prend sa roue et le dépasse à 200 m de l’arrivée pour aller décrocher la 3e place. Le podium est le même qu’au Championnat d’Occitanie mais hélas pas dans le même ordre ! Malgré tout, c’est un 7ème podium en 9 courses pour Frédéric (et le 2ème en ce week-end de l’Ascension), il y a quand même de quoi rester positif !

Claude arrive premier ! Mais épuisé, il passera 5 bonnes minutes allongé dans l’herbe à tenter de récupérer. Heureusement qu’il se battait pour la victoire sinon il aurait sûrement abandonné, à bout de forces…

Bravo à tous nos coureurs, ce fut un beau championnat avec 2 beaux champions et une belle troisième place.

 

Laisser un commentaire