Paulhac – 22/09/2019

Le Grand Prix de Paulhac est l’événement du Club. En effet, l’UC31 est en charge de l’organisation de cette course cycliste et c’est avec beaucoup d’implication et d’application que les bénévoles y participent, certains depuis plusieurs mois. La semaine avant la course, c’est l’effervescence, lots à préparer, fleurs à récupérer, coups de fils en tout genre, entre autres avec la municipalité de Paulhac pour être sûr que tout soit prêt… Sans parler des coups d’œil sur les applications météo en tout genre. Et cette année, le soleil n’a pas l’air de vouloir être au rendez-vous. Et c’est même la pluie qui est annoncée.

Effectivement, au moment des inscriptions, ce sont des averses de crachin qui alternent avec celles de pluie fine. Certains regardent le ciel et le vélo et, finalement, décident de le laisser dans la voiture. Ce sont finalement 73 coureurs qui s’inscrivent dont 9 représentants de l’UC31. Frédéric, Jean-Olivier, Christian, David, Jacques, Alain D, Alain T, Guillaume et Lucie. Lucie participe à sa toute première course.

Nos coureurs ne sont pas des plus rassurés, la pluie est bien présente, les prévisions sont justes. Seul peut-être notre grand cyclo-crossman voit toute cette eau avec un peu plus d’optimisme.

La faible affluence a contraint l’organisation à regrouper les coureurs en 2 pelotons, le premier 2&3 parcourra 7 tours de circuit. Les 4 & 5 sont regroupés mais les 4 feront 6 tours quand les 5 feront seulement 5 tours.

Cette année, la course emprunte la route du grand parcours long de 11 kilomètres. On trouve une longue bosse avant l’arrivée, un léger faux plat à la sortie de Paulhac. Mais surtout il y a cette longue route ni droite ni plate, la route des crêtes, balayé par le vent en ce début d’après-midi.

Sur la ligne de départ, les pelotons s’installent sous le crachin après un échauffement arrosé. Dans le premier peloton Christian, Jean-Olivier, David et Frédéric, maillot de champion d’Occitanie sur le dos, sont bien placés. Le premier peloton s’élance vite sur une route trempée, les jambes sont lourdes pour certains, sauf pour Frédéric qui se sent bien.

Vient ensuite le peloton des 4 & 5, on y trouve Guillaume, angoissé devant la route mouillée, en 4 et Jacques, Alain D, Alain T et Lucie en 5. Lucie a reçu des conseils de tout le club, tous différents voire contradictoires. C’est sa première course, après plusieurs podiums en cyclosportive, la voici en pleine découverte. Le second peloton part tranquillement, ce qui permet à nos coureurs de rester au chaud.

Dans le premier peloton, ça s’agite, Frédéric a des jambes de feu et est déjà à l’ouvrage dans la première échappée du jour. Il repart ensuite à la fin du premier tour. Mais, trop présomptueux, les jambes ont du mal dans cette côte avalée à tombeau ouvert. 2 jeunes d’à peine 20 ans font exploser le peloton et s’en vont au nez et à la barbe d’une bande d’anciens plafonnant 2 km/h moins vite que les fuyards. Frédéric voulant suivre les 2 jeunes explose littéralement et réussit avec difficulté à s’accrocher à la queue du peloton. David fait le début de course en relançant le peloton pour tenter de rapprocher ses équipiers des 2 jeunes échappées.

Dans le second peloton, Guillaume, Jacques et Lucie s’accrochent. Alain D, et Alain T perdent rapidement le contact avec le peloton. Le vent présent en début de course est sans pitié pour ceux qui perdent un mètre. Guillaume, rassuré par le premier tour, décide de passer à l’attaque dans le second tour. Mais ses attaques sont vite reprises par un peloton qui reste vigilant. La fraîcheur donne des ailes à Guillaume qui ré-attaque dans le troisième tour mais, dans l’ascension, il paye cash tous ses efforts. Lucie s’accroche toujours mais commence à reculer dans le peloton. Les bénévoles sur le parcours font de grands signes à Alain D pour qu’il attende Alain T qui n’est que quelques secondes derrière lui.

Dans le premier peloton, les 2 jeunes fuyards sont intouchables. Pourtant des contres partent, Christian y participe. Il rentre sur Patrick Clot, 2 autres coureurs les rejoignent, ils prennent un peu de champ mais, dans un virage abordé trop vite, un coureur déclenche sa pédale, le groupe se désorganise et il est repris peu après. Christian essaie encore plusieurs fois mais le peloton revient systématiquement. David, en petite condition, s’accroche maintenant au peloton, il a fait le boulot tant que les forces étaient là.

Derrière, Guillaume est en rage contre la débauche d’énergie des premiers tours, il coince. Il veut abandonner mais Dominique N le rattrape et lui demande de continuer pour aider Lucie qui est lâchée par le peloton. Alors il repart et permet à Lucie de finir la course dans de bonnes conditions. Jacques, lui aussi, décroche dans le dernier tour et ne parvient pas à revenir. Finalement, Lucie termine la course au milieu du classement des cinquième catégorie, victorieuse, sans adversité certes, mais dans de bonnes conditions, heureuse et prête à recommencer. Guillaume est satisfait : même s’il lui manque un tour, le parcours lui a plu, il sait qu’il lui reste du travail sur l’enchaînement des bosses.

Mais devant, la course n’est pas finie, cela s’accélère en vue des 2 derniers tours. La route est sèche et les coureurs n’hésitent pas à prendre des risques. À l’avant dernier tour, Pierre Mourlanette sort, 2 autres coureurs partent en chasse (dont Nicomette). Dans la descente de Montjoire, Patrick Clot attaque. Frédéric attend le talus pour passer le peloton en injection et rejoindre Clot. Ils rattrapent les 3 de devant. Peu avant le passage de la ligne, 6 autres coureurs les rejoignent, dont Cyril Rougé le seul 3ème catégorie du groupe,. Le groupe prend de l’avance. Dans le peloton un coureur, Laurent Remy, sort en solitaire, Christian le rejoint. Jean-Olivier voyant le peloton prendre de plus en plus de retard décide de sortir aussi. Il rejoint Christian et, à trois, ils tentent de revenir sur le groupe de 11. Mais Laurent Remy n’est pas dans un grand jour et, malgré les efforts, ils ne parviennent pas à rentrer. Christian décide de sortir seul, peut-être qu’il ira plus vite.

Dans le groupe de 11, Frédéric assure sa part de travail comme les autres, ça roule fort, ils rattrapent un peu de leur retard sur les 2 jeunes. Mais à 500m de la ligne, c’est la panne de jambes. Frédéric finit en queue de ce petit groupe et treizième au scratch.

Après un quart du circuit seul dans le vent, Christian n’a rien repris. Las, Jean-Olivier revient sur lui dans la dernière bosse et ils passent la ligne ensemble, à la 14 et 15ème place du scratch. Un joli tir groupé du club, avec une belle deuxième place de Christian en 3ème catégorie.

David n’a pas abdiqué et finit la course, fourbu, à court de forme, mais content qu’un représentant du club finisse sur le podium.

Sur le bord de la route, les bénévoles reviennent à la salle des fêtes célébrer les héros du jour et assister au podium où l’UC31 figure en bonne place.

Bravo à tous pour cette belle course qui est une réussite malgré une météo peu favorable.

Laisser un commentaire