Première course FSGT à Launac – 20 mars 2022

227 coureurs ont participé à la course d’ouverture de la saison FSGT en Haute-Garonne à Launac parmi lesquels 5 sociétaires de l’UC31 qui n’ont pas craint d’affronter un vent d’autan déchaîné. En 3ème catégorie on retrouve Frédéric et Jean-Olivier, en 4 Laurent et Guillaume et en 5 Alain T.

 

Jean-Olivier et Frédéric sont dans le peloton des 3e catégorie riche de 72 participants ! 5 tours de 15 km sont au programme pour eux avec un long faux plat de 3 km (vent de dos cette année), deux bosses de 500 mètres (une vent de côté, une vent de face) mais le plus difficile est que les 2 bosses se prolongent par des portions en plat ou faux-plat avec vent défavorable.

Le départ vent de dos est rapide, 3 coureurs s’échappent dès les premiers kilomètres. Quelques hectomètres plus loin 2 autres coureurs partent en contre. Étant donné ce peloton imposant et aucune grosse équipe pour contrôler la course, Frédéric sent qu’il faut immédiatement prendre les devants. Au sommet de la première bosse du circuit, Frédéric sort avec un autre concurrent. Après 3 kilomètres de poursuite, la jonction se fait entre les 7 coureurs. Un huitième coureur les rejoint en costaud peu après. Ça sent la bonne échappée. De son côté, Jean-Olivier accompagne le peu de mouvement qui anime le peloton, bénéficiant de l’abri du peloton. Devant, les 8 s’organisent et se relaient parfaitement que ce soit vent de face ou vent de dos et le trou est vite fait avec le peloton. Les 8 hommes sont si bien organisés que, dans le 3e tour, ils rattrapent le peloton des 2e catégories, parti 2 minutes avant eux ! S’ensuivent quelques minutes de confusion et de crainte de course faussée mais le peloton des 2e étant battu (la bonne échappée était déjà partie chez eux aussi), les coureurs font preuve de fair-play et de compréhension et laissent prendre le large aux 8 coureurs de 3e catégorie pour ne pas fausser leur course. Le rythme continue à être soutenu si bien que 2 coureurs sont lâchés à l’entame du dernier tour. Ils ne sont donc plus que 6 lorsque se présente la dernière bosse à 4 km de l’arrivée. La bosse est abordée à fond par les 6 hommes, Frédéric s’accroche mais cède à 100 mètres du sommet (le poids des ans… ou du vent). 3 coureurs se détachent irrémédiablement vent de face et se disputent la victoire au sprint. Les 3 autres franchissent la ligne un par un, Frédéric obtenant la 5e place. Jean-Olivier finit dans le peloton à la 29e place.

En quatrième catégorie ils sont nombreux également, 64 au départ. Laurent termine douzième et Guillaume vingt-deuxième.

En cinquième catégorie sur les  31 coureurs au départ Alain termine 21ème sur un parcours peu adapté à son profil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.