Bôo-Silhen jour 2

Aujourd’hui c’est sous un magnifique ciel bleu que nos 6 camarades de jeu sont partis à l’assaut des cimes pyrénéennes.

Le programme du jour : Tourmalet par Barèges puis Luz-Ardiden. Notre peloton part tranquillement avec un maillot de champion bien abrité au milieu. Les cuisses sont dures, les efforts de la veille ont laissé quelques traces. Les équipiers spécialistes du plat (Alain D. et Michel) emmène le champion jusqu’à Luz Saint Sauveur. La route fraichement gravillonnée va causer la crevaison d’Eric à l’entrée de Luz. Mais au bon endroit ! Juste devant la maison d’un atelier mobile de réparation de vélo. Vélo Express (www.veloexpress.fr). Le charmant réparateur nous prêtera une pompe à pied, nous économisant quelques forces (surtout Michel) avant d’attaquer le géant des Pyrénées. Les gains marginaux !!! Le petit groupe de 3 (Alain, Alain et Michel) prennent la poudre d’escampette avant qu’Eric n’ai tout rangé. Mais Nos 3 grimpeurs rattrapent rapidement Alain M. après 2 kilomètres d’ascension. N’est-ce pas le même scénario qu’hier ? Puis Claude, Eric et Jacques reprennent Alain et Michel un peu avant Barèges. Le soleil commence légèrement à se voiler mais la température est agréable. 4 kilomètres avant le sommet Eric perd quelques mètres. C’est vraiment le même scénario qu’hier… La statue d’Octave Lapize sera atteinte en premier par Claude suivi de près par Jacques, Eric n’est pas très loin.

Alain D arrivera, quelques minutes plus tard, inquiet de ne pas voir arriver Michel qui à fait toute l’ascension à quelques dizaines de mètres derrière. Michel arrive enfin, un fourgon l’a pris pour cible et lui a projeté une pierre de belle taille dans le tibia. Une vive douleur ! Michel s’arrêtera pour refroidir l’impact dans l’onde fraiche d’une cascade. Alain M ferme la marche à quelques minutes. Nos amis ont profité de l’arrêt au sommet pour déguster les fameux sandwichs de Bôo-Silhen, bienvenus après tant d’efforts, Alain M. ayant anticipé la dégustation à mi-col.

Vient ensuite la longue descente jusqu’à Luz, et le ravitaillement en eau sur la place principale.

Direction Luz-Ardiden, avec toujours la même stratégie de course. Alain et Michel font le train sur le plat et s’écartent dans les premières rampes, Eric prend le relais pendant 3-4 kilomètre avant de rentrer dans le dur, Jacques et Claude se relaient ensuite avant de lâcher Eric à 3 kilomètres du sommet. Les ascensions se suivent et se ressemblent ! Derrière Michel se voit distancé par les 2 Alain, un par l’avant l’autre par l’arrière. Il faut gérer les crampes pour l’ensemble de nos protagonistes, mais tout le monde arrivera en haut.

Descente rapide, un détour par le pont Napoléon, séquence tourisme culturel, et retour par la piste. A l’arrivée aux Gîtes 2 nouveaux arrivants, Dominique et Eric, en tenues et prêt à partir affronter Hautacam. Aucun des 6 ne souhaite les accompagner, le panaché semble leur seul objectif… Il faut dire que le peloton est à sec depuis un moment…

Dominique et Eric s’attaquent ensemble à Hautacam. Après une montée plutôt tranquille ils arrivent ensemble à Hautacam, à peine fatigué, ils enchainent en montant au col de Tramassel un kilomètre plus haut. Pour descendre Dominique proposera à Eric de descendre par la piste de luge, mais Eric pas convaincu redescendra par la route, Dominique aussi. Ils rentrerons frais comme des gardons, la température en haut n’était pas si clémente.

Maintenant Apéro pour tout le monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *